Stéphane L.

stéphane

Aujourd’hui nous rencontrons Stéphane, médecin la journée, guitariste la nuit 😉

Stéphane, qui es-tu ?

Je m’appelle Stéphane, j’ai 38 ans, j’habite Lorient dans le Morbihan mais suis originaire du Finistère ce qui fait une sacrée différence !

Dans la vie professionnelle, je suis médecin.

Comment es-tu devenu guitariste ?

Mon envie d’apprendre la guitare est venue pendant ma première année de médecine.

J’avais la tête bien prise par mon concours et mon échappatoire c’était la musique. J’écoutais beaucoup Queen à cette époque surtout leur 1er album. La guitare de Brian May y est somptueuse.

queen

Brian May et sa guitare

L’intro du disque sur leur premier single «Keep Yourself Alive» donne le ton. Je ne m’en lasse toujours pas après toutes ces années.

Mais c’est réellement «Great King Rat», la 3ème chanson de l’album qui a été le déclic.

Ecoutez là et vous comprendrez, je l’adore toujours autant! Elle reste d’ailleurs un de mes objectifs guitaristiques et si Cyrille veut un jour en faire un tuto je suis preneur !

Quelles sont tes influences musicales ?

Mes influences musicales ont beaucoup été marquées par le rock anglais des années 70 (Queen, Led Zeppelin, Pink FLoyd etc…). j’ai eu un passage Muse jusqu’à leur 5ème album, après j’ai décroché.

A présent je suis plus diversifié dans mon écoute, plus Pop Rock Indé et moins électrique.

Je reste par contre 100% anglophone musicalement.

Je n’oublie pas pour autant le rock des Seventies que je revis à travers les cours du solo dans la peau, c’est toujours un plaisir.

Comment se sont passés tes débuts à la guitare ?

Mes débuts ont été assez catastrophiques je crois.

J’ai commencé en 2000 lorsque j’ai eu plus de temps dans mes études. J’ai débuté un peu comme tout le monde en essayant de jouer mes morceaux préférés après avoir réussi à trouver les tablatures sur le Net et à l’époque c’était pas aussi simple qu’aujourd’hui. Je me rappelle passer des heures à les recopier à la bibliothèque universitaire, je vous raconte pas le travail….

Leur niveau était bien sûr totalement inaccessible pour un débutant comme moi.

J’ai joué les premiers mois sur une guitare enfant 3/4 que j’avais chez mes parents dont les cordes étaient en place depuis presque 20 ans je pense!

Le rendu était un peu cruel pour les oreilles… J’ai ensuite acheté ma première guitare Folk.

Pourquoi des débuts si périlleux selon toi ?

J’ai fait toutes les erreurs qu’Edouard nous liste en introduction.

Je cherchais à jouer des morceaux beaucoup trop compliqués, ma pratique n’était pas régulière et je n’avais aucune notion rythmique.

J’ai néanmoins pu apprendre les accords et quelques techniques de solo mais j’ai aussi pris de mauvaises habitudes en ne prenant aucun cours de guitare.

J’ai longtemps essayé de jouer avec les «Diapasons» ces petits répertoires de chansons Pop avec accords que beaucoup connaissent, ce n’était pas une réussite…

Puis j’ai acheté une guitare électrique type Stratocaster mais d’une sous-sous marque avec un ampli d’une sous-sous marque également pour un son que je qualifierai d’UNIQUE.

J’ai essayé d’apprendre quelques solo en commençant bien sûr par Stairway To Heaven ce qui était parfaitement inadapté pour un débutant !

J’en ai passé du temps là dessus. L’erreur classique. Je ne jouais jamais au métronome non plus, j’en ignorais quasiment l’existence…. Mes voisins ont été très courageux sur ce coup là.

Bref j’ai fait toutes les erreurs possibles et avant de commencer sur MYGUITARE je ne pouvais jouer quasiment aucune chanson en entier mais j’étais le roi des intro !

Raconte-nous ta rencontre avec MyGuitare

J’ai découvert MYGUITARE comme publicité sur Facebook début Août 2017 avec une offre promotionnelle pour la rentrée.

Les avis avaient l’air plutôt bons et je trouvais le prix tout à fait correct.

Prendre des vrais cours de Guitare me trottait dans la tête depuis un moment et j’avais même contacté un professeur particulier mais caler les cours sur des heures fixes n’était pas simple pour moi je voulais plus de liberté.

stéphane

Stéphane et sa guitare

De plus je n’avais pas été convaincu par l’approche de ce dernier.

Je voulais vraiment reprendre tout de la base pour avoir de solides fondations et surtout je voulais exactement ce que le RDLP proposait à savoir des cours organisés selon une progression rythmique bien établie.

Je m’étais pas mal perdu à chercher des tuto sur Youtube mais sans jamais savoir lesquels étaient vraiment adaptés à mon niveau. J’ai donc franchi le pas et démarré le RDLP en reprenant tout comme un novice, que j’étais finalement.

Qu’est-ce que MyGuitare t’a apporté ?

Beaucoup ! Les vidéo de Cyrille et les Webinaires sont une source de motivation importante, ce qui est indispensable pour travailler tous les jours.

Cyrille est très pédagogue et clair dans ses explications sur le rythme.

Il met en place petit à petit des notions rythmiques de plus en plus complexes mais à chaque étape la marche n’est pas trop haute. Ça évite la démotivation.

Cette rigueur rythmique m’a beaucoup fait progresser.

Il y a aussi la communauté qui est toujours bienveillante et c’est sympa de suivre les progrès des autres Myguitaristes.

Et puis le fait d’avoir accès aux cours à toute heure et de pouvoir revoir toutes les leçons c’est une belle liberté.

MyGuitare, c’est au final de la rigueur dans le travail, de la convivialité dans les cours et des découvertes avec la communauté.

Tu peux nous parler un peu de ta routine à la guitare ?

J’arrive à pratiquer tous les jours entre 1 et 3h en moyenne. Parfois plus si l’envie et le temps me le permettent.

La régularité c’est vraiment important pour progresser.

Je débute toujours par un exercice d’échauffement à vitesse croissante et toujours avec mon métronome. Puis l’exercice «magique» des doubles croches avec des variantes et enfin quelques exercices du module «Solo Workout» pour la dextérité et la vitesse des phrasés solo.

Ensuite j’enchaine avec mes cours du «Rythme dans la peau» et du « Solo dans la peau». Je travaille souvent 6 à 8 cours en même temps. Je peaufine les plus anciens et avance sur les plus récents.

Une fois filmé pour envoyer à Cyrille je considère la leçon acquise. J’attends ensuite avec impatience son retour. Et il a l’oeil sur les détails!

Je m’entraine aussi à essayer de retrouver les motifs rythmiques dans les chansons qui passent à la radio pendant mes trajets en voiture, c’est un bon exercice je trouve.

Du coup j’ai dû investir dans une automatique pour garder le pied gauche disponible, ça commence à faire cher les cours de rythme 😉

Quelles ont été tes plus grosses difficultés et comment les as-tu surmontées ?

Ma plus grande difficulté a été le rythme. Je n’en avais aucun, j’étais ZERO.

Je n’avais jamais pris un cours de musique et si certains ont la chance d’avoir un sens du rythme prononcé ce n’est vraiment pas mon cas.

Je n’ai finalement commencé à le travailler qu’avec mes début sur MyGuitare et le module RDLP.

Je me suis mis dès le départ à tout faire au métronome, peu importe ce que je jouais (échauffement, arpège, rythme, solo) pour essayer d’encrer ce clic dans ma tête.

En parallèle je me suis obligé à taper le tempo au pied, c’est indispensable. J’ai trouvé ça compliqué au départ. Ça demande de la concentration et ça fait beaucoup de chose à gérer mais rapidement ça devient un automatisme. Je ne quitte plus mon métronome à présent.

stéphane

L’autre difficulté c’était la précision sur le manche, je me demandais comment l’acquérir.

Avec Cyrille j’ai compris qu’il fallait apprendre en jouant le morceau très lentement au départ. Ceci nous permet d’avoir le temps de réaliser un placement précis des doigts sur le manche et surtout de répéter le bon et même geste à chaque fois pour l’ancrer dans notre mémoire musculaire.

En jouant trop vite la précipitation nous empêche d’avoir cette régularité du geste et on ne peut donc pas le mémoriser.

Mais travailler lentement ce n’est vraiment pas simple au début car il est plus difficile de se projeter dans le morceau. Avec le temps ça devient plus naturel et j’ai constaté que ça me faisait même gagner du temps sur l’apprentissage car une fois la rythmique ou le solo en place, il est beaucoup plus facile de l’accélérer tout en gardant cette précision.

La dernière difficulté c’est celle que tout le monde a, je crois, les fameux barrés.

Ceux là qui valent tant de questions lors de tous les Webinaires de débutant. Il n’y a pas de miracle il faut les répéter et les répéter encore, seule façon pour que la peau s’endurcisse et que les muscles de la pince Pouce Index se renforcent.

Pour cela tous les jours j’enchainais des mesures de 2 ou 3 accords barrés que je répétais 10-15 fois. C’est comme tout, ça fini par rentrer à la longue mais j’en ai eu des crampes parfois !

Présente-nous un peu ton matériel

guitare

Je n’ai pas beaucoup de matériel.

Je joue principalement sur ma Les Paul Standard Epiphone de 2005 dont j’ai changé les micro pour des Seymour Duncan SH1 et SH4 et modifié quelques câblages. Ça l’a vraiment transformée mais j’ai cru la perdre à un moment, j’ai «un peu» galéré et beaucoup «bidouillé»!

J’ai également une Folk de marque Walden acquise récemment en occasion pour remplacer mon ancienne Acoustique, qui n’a pas résisté à mes essais de réglages…

Mais je n’en suis pas très satisfait et il faudrait que je me penche sérieusement sur l’achat d’une remplaçante.

Au niveau des cordes j’utilise le plus souvent des cordes Elixir que ce soit sur électrique ou acoustique.

J’ai un Capodastre Dunlop, outil indispensable du guitariste et utilisé régulièrement dans les leçons du RDLP. J’ai aussi un petit accordeur électronique pour toujours bien commencer une session!

J’utilise des médiators classiques Dunlop. Un médiator 1,5 mm un peu grippé pour l’électrique et un médiator plus souple de 0,6 mm pour le jeu sur Folk qui me glisse trop entre les doigts… il faut que j’en teste d’autres.

Le matériel de Stéphane

Comme ampli j’ai le petit Yamaha THR 10 que je trouve génial. Il a un très beau rendu sonore pour sa taille avec un son assez chaleureux. Il n’est pas parfait, il manque de basse mais pour une pratique au domicile c’est un super compagnon.

Les quelques modélisations qu’il propose me permettent la plupart du temps d’approcher le son voulu dans les leçons de Cyrille. Il peut aussi servir de carte son externe ce qui peut être pratique.

J’utilise un métronome en ligne (metronome-en-ligne.com) qui permet notamment une incrémentation automatique du tempo très pratique pour l’échauffement!

Côté enregistrement je me filme avec mon Iphone 8 porté par un GorillaPod de Joby.

Le son est capturé par le micro du téléphone. Je n’ai qu’un vieux Imac de 2007 (je suis sans doute le dernier en France à en utiliser encore un!) dont les mises à jour sont dépassées et ne me permettent pas d’investir dans une carte son externe avec les modélisations d’ampli pour des enregistrements plus propres et multipistes (vaste travail!)

stéphane

Le matériel de Stéphane

Ah oui j’oubliai j’ai aussi un repose pied de marque Hercule de hauteur variable, indispensable pour les exercices de vitesse et dextérité!

Ça a été mon 1er investissement à la découverte du site je crois. Et puis il y a le matériel d’entretien avec la pince coupante pour les cordes, le tourniquet à mécanique, la petite huile de soins pour le bois et le chiffon en micro fibre.

Dans un futur proche je pense investir dans un nouvel Imac, une carte son externe (Focusrite Scarlett) et des enceintes de monitoring.

Vaste projet!

Quels sont les 3 conseils que tu aurais aimé avoir lorsque tu débutais ?

  • Travailles tous les jours ton instrument
  • Utilises un métronome et tape du pied
  • Travailles à vitesse lente pour gagner en précision

Et un petit dernier:

Sois patient, persévères et gardes le plaisir de jouer!

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à apprendre la guitare avec MyGuitare ?

Je lui dirai simplement de ne pas hésiter ! La pédagogie est pour moi très bonne.

Le rythme est très bien enseigné avec une progressivité maitrisée. On peut vraiment très bien apprendre la guitare sur un site si c’est bien enseigné.

Cyrille est toujours de bonne humeur et ça rend les leçons vraiment sympa.

C’est dingue mais j’ai l’impression que c’est un pote alors qu’on ne s’est jamais rencontré, tellement il fait partie de mes journées après tant de leçons! Le petit plus dans les leçons ce sont aussi les rappels historiques du rock, blues, funk, les anecdotes sur le morceau de la semaine.

Il y a une communauté toujours encourageante avec qui on peut partager ses progrès. Et puis il y a plein de nouveaux projets en cours, l’équipe est à l’écoute des Myguitaristes pour les créer.

Je trouve également le rapport qualité prix très satisfaisant. Je ne peux pas comparer à des cours avec un professeur à domicile n’ayant jamais testé ce format. Je n’ai pas non plus regardé ce que proposait les autres sites car je suis pleinement satisfait ici.

___

Tu peux suivre Stéphane sur sa chaine Youtube 🎸

Voici quelques unes de ses meilleures prestations 😍

Hotel California par Stéphane

Sunday bloody sunday par Stéphane

Solo Time des Pink Floyd par Stéphane

 

___

Si tu veux apprendre la guitare comme Stéphane, voici les ressources dont tu pourrais avoir besoin :

Et si tu débutes, ce Pack Débutant est fait pour toi ! C’est un pack de cours complet pour démarrer la guitare sur des bases solides et progresser rapidement, toujours en se faisant plaisir.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *