Le Vécu d’une guitariste débutante

Nous avons  décidé d’apprendre à jouer de la guitare. Un rêve de jeune fille ! Mais aujourd’hui il ne reste plus que le rêve. Pas besoin de faire des frais, on achète l’instrument le moins cher possible d’une marque non identifiée et on se lance dans l’aventure, histoire de voir si cela s’inscrit dans la durée.

Voyons voir ce qu’Internet nous propose. Moteur de recherche : Débuter à la guitare. Guitare débutant. Apprendre à jouer de guitare, quelques soient les mots clés, on tombe sur les mêmes sites, une dizaine environ qui reviennent à chaque fois.

Avec comme point commun de nombreux conseils, des cours gratuits pour commencer en vidéos, des exercices et des astuces. Donc je me lance.

Mais très vite après avoir imprimée et jouée  de nombreuses tablatures, appris quelques accords je sens que je dois passer à quelque chose de plus sérieux.

Je me replonge dans les favoris pour faire mon choix. Quelques profs célèbres du classique, de la variété, pourraient me faire craquer. Je me sens plus attirer par la chanson française. Quoi que ! Ne fermons aucune porte.

Listons ce que je recherche vraiment

Je veux prendre mon temps, je veux prendre du plaisir, je veux une méthode claire adaptée aux grands débutants. Avoir une feuille de route, équipé d’un GPS (Guitare pour Solange) je sais que tout le monde peut enseigner, mais tout le monde n’est pas pédagogue. Savoir-faire et savoir-être à la fois.

Donc un essai au préalable serait le bienvenu. Le prix des cours en ligne ne me semble pas élevé par rapport à des cours avec un professeur en chair et en os.

Pas moyen de me décider. C’est Noël, on s’occupe de festoyer et ensuite on décide.

Tiens une méthode tout en couleur. Des pastilles partout sur les grilles d’accords, sur le manche de la guitare, OK c’est Noël, c’est joyeux tout cela.

Je tourne un instant la tête et je clique au mauvais endroit. Je me retrouve sur un site avec deux gaillards souriant qui me proposent 10 leçons gratuites. Ils sont jeunes ces deux-là ! Ils vont me proposer des morceaux Hard Rock Hard métal. Pas des têtes à faire du classique ou de jouer au clair de la lune !

Pourquoi j’ai dit oui. Allez savoir. Et dès le lendemain je reçois ma première leçon.

Bonjour nous sommes Édouard et Cyrille, nous sommes ensemble pour 4 semaines. Filmez-vous. Vous allez recevoir la leçon 2 dans trois jours.

 

 

Ben ma fille, tu vas t’y mettre de suite pour ne pas empiler les leçons.

Et réfléchir comment tu vas te filmer et avec quoi.

 

C’est parti pour mes premières leçons de guitare

C’est parti, leçon 1 puis 2 puis 3 et plus rien. Alors quoi pourquoi je ne reçois plus rien ? J’écris, j’explique et dans l’heure qui suit je reçois une réponse:

–       Regarde dans les spam par hasard…me dis Cyrille.

Et là je réalise que j’aurais dû regarder avant de déranger le monde. Je m’aperçois qu’il faut tout bien lire, car j’ai confondu les deux personnages. Cyrille ayant une tête d’Édouard et Édouard ayant une tête de Cyrille, j’en ai profité pour tout remettre dans l’ordre dans ma tête à moi. J’explique : celui qui parle et articule mal  sur les vidéos, c’est Cyrille. Mais on s’en bas les flancs, nous sommes là pour apprendre par pour écouter de la prose. Et moi avec mon accent franc comtois, je ne vais pas en mener large quand il faudra donner de la voix !

Et Édouard, il apparaît parfois dans les vidéos, il joue avec ses petits médiators de toutes les couleurs. Et bien les voilà mes couleurs ! En plus vous saurez tout sur le médiator, le gros, le mince, le petit joufflu, comment le tenir, quel angle, et si votre médiator tourne dans votre main, que faire !  il est très dur là-dessus. Il ne nous la jouerait pas coquin !

Quand la leçon arrive, je me précipite pour visionner une première fois. Et ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les commentaires. J’en ai lu qui souffrait tellement des doigts, d’autres qui voulaient même se couper un petit doigt indiscipliné. Rien de tout cela pour moi. Mes doigts habitués aux travaux des champs, aux tâches ingrates, ne s’effrayent pas de petites cordes métalliques. Ce sont les cordes qui endurent ma maladresse !

Pour être dans le rythme, attention on cale la main sur le pied ! Non cela ne veut pas dire qu’il faut prendre son pied dans la main ! Le rôle de la main droite doit faire semblant de tirer sur le pied comme sur une marionnette. Commençons l’exercice. Les  cordes qui crissent, le décompte à haute voix  plus le geste et le bruit du pied sur le sol ont eu pour effet de faire fuir Pépète et Lolotte, le canin et le félin de service qui ne savaient pas s’il fallait chasser le démon qui était en moi  ou passer à travers la porte. Sûrement plus habituées à me voir complètement rigide sur le divan !

Chemise noire sur fond noir, tu n’as pas l’impression d’avoir le prof en entier.

Juste une guitare, un visage et les mains qui s’agitent, non ce ne sont pas des ombres chinoises, mais un cours de guitare avec Cyrille.

Le kiff

Bien avant la leçon 6, je savais que je prendrais mon abonnement tellement j’ai kiffé. D’ailleurs, je suis allée m’acheter une guitare entre la leçon 2 et la leçon 3 pour faire non pas du bruit, mais être en accord avec ce que j’entendais. J’ai investi dans quelques médiators que j’ai voulus souvent jetés par la fenêtre. Mais finalement ça ne sert à rien, ils disparaissent tout seuls. Je soupçonne l’aspirateur d’en faire une grande consommation.

Leçon 9. Voilà déjà  les barrés qui se pointent à l’horizon.

Je suis contente j’arrive à faire sonner 3 cordes. Le lendemain deux et le troisième jour aucune ! Il ne va me les briser menu cet index. Allez, on lui donne ses chances, tu vas travailler plusieurs fois par jour, te plier à ma volonté, et seul. Tu retrouveras tes petits frères dès que tu me redonneras la musicalité attendue et pas ces bruits étouffés. On s’arrêtera juste avant d’avoir mal dans le poignet.

Et voilà, deux puis quatre et encore une de plus, on y est presque. Ne soyons pas méchante, fais lui voir de temps en temps les autres doigts. Le barré se dompte !

 

Leçon 10

Cyrille qui chante au clair de la lune ! Me serais-je fourvoyée ?

Et il a une chemise blanche !

Du noir, du blanc comme des notes de musiques.

 

 

Cyrille et Édouard

Je prends ma belle plume

Pour écrire un mot.

Ma guitare s’enflamme,

Je vais mettre le feu

Tenez bien la porte

Pour l’amour de Dieu.

 

Prochain point de vue : Le rythme dans la peau.

On m’appelait petite clef de Sol, mais ce n’était pas justifié ! Aujourd’hui c’est peut-être à ma portée ! Si si oh la la !

Solange. le 8 mars 2016

Share This