Qu’est-ce que c’est ?

Le legato, de l’italien « lié », est une technique qui nous vient des instruments à cordes classiques. C’est une technique qui intervient lorsque des notes sont jouées l’une à la suite de l’autre.

Si ces notes sont jouées « legato », cela signifie qu’elles doivent s’enchaîner de manière particulièrement fluide et légère. Les notes sont « liées » entre elles, sans nettes séparation entre elles.

Cette technique n’est pas réservée aux instruments à cordes. Mais c’est sur cet type d’instrument qu’elle est réalisable de la manière la plus nette possible.

Comment jouer legato à la guitare ?

Pour jouer legato une série de note, l’idée n’est pas d’attaquer chacune d’elles au médiator. Cela donnerait un son bien trop saccadé !

Pour jouer legato à la guitare, on va utiliser les hammer-on et les pull-off.

-Hammer on : c’est le fait de jouer une nouvelle note en tapant sur la corde avec un doigt de la main gauche (la main droite pour les gauchers.). Pour faire un hammer-on, jouez n’importe quelle note en plaçant l’index de votre main gauche sur n’importe quelle case du manche. Ensuite, utiliser votre annulaire et percutez la corde jouée deux cases plus loin. Restez en contact avec la corde avec votre annulaire. L’index doit lui aussi rester collé au manche. Il ne bouge pas.

-Pull-off : C’est en quelque sorte la technique inverse du hammer-on. Partez de la position dans laquelle vous étiez arrivé à la fin du hammer-on, : votre annulaire est appuyé sur une case de votre guitare. Votre index l’est aussi, deux cases derrière. Jouez au médiator ou au doigt la corde sur laquelle sont appuyés les deux doigts. Ensuite, retirez votre annulaire. La corde vibre jusqu’à l’index, vous obtenez une note plus grave.

Comment utiliser cette astuce ?

Cette technique est très pratique pour enchaîner les notes à grande vitesse. C’est une des armes les plus redoutables du guitariste soliste !

Pour vous familiariser avec le legato, répétez les opérations décrites un peu plus haut l’une à la suite de l’autre plusieurs fois. Jouez une note puis faites un hammer-on, puis un pull-off, et de nouveau un hammer-on ect… Sans jamais réattaquer au médiator.

Une fois que vous êtes à l’aise, vous pourrez jouer legato dans vos solos. Ils auront une sonorité plus fluide.

Détrompez-vous, le legato n’est pas réservé aux guitaristes experts capables d’enflammer leur manche à coup de solos relevant de l’impossible. Tout guitariste à la recherche de nouvelles sonorités peut s’y essayer !

Le guitariste Slash utilise largement cette technique. Combinée à beaucoup de bends, elle lui confère un jeu extrêmement fluide. Nous terminerons l’article par une belle version de « Paradise City » jouée au Hellfest 2015.

Une question ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça !

article par Giam