Menu

Tout savoir sur l’oreille musicale

oreille

Tu fais peut-être parti de ces guitaristes qui rêvent d’avoir l’oreille musicale : elle te permettrait de reprendre des morceaux en improvisant sans problème de justesse ou d’accorder les notes à la perfection…

Mais tu penses que si tu ne l’as pas, tu ne l’auras jamais. C’est faux !

Je vais t’expliquer pourquoi il ne faut pas croire les idées reçues et comment tu peux toi aussi développer ton oreille musicale.

 

Qu’est-ce que l’oreille musicale ?

Grâce à cette vidéo, tu vas comprendre à quoi sert de travailler son oreille musicale.

Avant tout, je te donne quelques définitions pour que tu puisses y voir un peu plus clair.
En effet, tu as peut-être déjà entendu parler d’oreille relative, d’oreille absolue et/ou d’oreille harmonique… On les confond souvent.
Pas de panique, je t’explique la différence.

D’une manière générale on considère qu’avoir l’oreille musicale, c’est simplement savoir reconnaitre naturellement si une note est fausse ou pas (par rapport à d’autres).

L’oreille absolue

Avoir une oreille absolue c’est être capable d’identifier une note en l’absence de référence.  Pour quelqu’un qui en est doté, la musique est un second langage.

Par exemple, quelqu’un qui a l’oreille absolue saura dire quelle note a fait une petite cuillère qui vient de tomber au sol.

Si tu veux en savoir plus sur l’oreille absolue, tu peux aller consulter cet article.

L’oreille relative

Avoir une oreille relative, c’est être capable d’identifier une note musicale à l’aide d’une référence précise préalablement donnée, c’est-à-dire à l’aide de l’intervalle séparant cette note d’une première note déjà identifiée.

Par exemple, un chanteur doté d’une oreille relative est en mesure de chanter une mélodie à partir d’une partition juste en lui donnant une note de référence.

Cela implique donc d’avoir une mémoire à long terme des intervalles musicaux.

L’oreille harmonique

L’oreille harmonique va compléter l’oreille relative. Elle est définie ainsi par wikipédia. Elle est particulièrement sollicitée pour les directions d’orchestres, les harmonies et l’analyse musicale.

Comment avoir l’oreille musicale ?

Contrairement aux préjugés, tout le monde peut plus ou moins acquérir une oreille musicale.

Aujourd’hui les études montrent qu’acquérir l’oreille absolue est presque impossible une fois adulte, mais la bonne nouvelle est que tu peux toujours développer ton oreille relative.

Comment travailler son oreille relative ?

Il existe pleins de moyens différents pour exercer son oreille. Tu peux t’inspirer des suivants !

Écouter de la musique au quotidien

Comment  avoir une « bonne oreille » ? Il n’y a pas de secret, la clé de la réussite est toujours l’entrainement. L’apprentissage de la musique n’est pas inné et comme un muscle, l’oreille musicale se travaille, se développe et s’entretient.  

C’est un apprentissage de long terme pour devenir un vrai musicien. En y consacrant du temps sur la durée, ta progression sera nette, d’autant plus si tu es rigoureux(se).

Pour travailler ton oreille relative, il faut évidemment que tu travailles ton instrument afin de te familiariser avec les sons qu’il produit.  

Ton oreille est quotidiennement sollicitée. Tu peux profiter de cela pour commencer à travailler, en suivant ces trois conseils :

  • Ouvre tes oreilles à tous les sons qui leur parviennent et repère les contrastes
  • Prends le temps d’écouter de la musique et de mémoriser les airs
  • En écoutant une mélodie, observe sa structure : essaye de distinguer les différents instruments joués et l’ordre dans lequel ils le sont

  Le meilleur moyen de progresser, c’est de s’y frotter. Pour pouvoir évaluer ton oreille musicale, tu dois la tester !

Reproduire des mélodies

Ce qu’il ne faut pas faire

La plupart des guitaristes disent qu’ils « cherchent avec les doigts sur les cordes de la guitare » pour reproduire une mélodie.

Mais eux comme moi n’avons pas de capteurs auditifs au bout des doigts ! Pour acquérir une certaine musicalité, il faut s’imprégner des notes, les bloquer dans son esprit.

Le but est que tu te crée une sorte de bibliothèque d’intervalles mentale. Ensuite seulement, tu seras capable de jouer avec aisance en retrouvant les notes que tu cherches.

Ce qu’il faut faire

Il faut que tu t’entraines à retranscrire de la musique !

Retranscrire va être une étape très importante de ton apprentissage. C’est en transposant un maximum les sonorités que tu entends que tu pourras progresser.

Tu peux aussi chanter les notes que tu entends sur ta guitare par exemple, jusqu’à ce que tu sois le plus juste possible.

Choisis un morceau, repère sa structure, essaye de déchiffrer les notes qui te sont familières afin de les reproduire, comme tu le ferais avec une partition. (Penses à vérifier que ta guitare est bien accordée, ça serait dommage de gaspiller tes efforts…)

Un exemple simple

Tu peux suivre le protocole suivant, simple et efficace :

  • Écoutes la note du morceau
  • Mémorises-la
  • Cherches-la à l’aide de ton instrument jusqu’à la trouver

Des exercices pour s’entrainer

Tu as donc compris à quoi sert l’oreille musicale, maintenant tu n’as plus qu’à t’entrainer !

Pas de panique, c’est très simple: tu trouveras des exercices pour travailler ton oreille dans la playlist ci-dessous.

Dans chacune des vidéos, Cyrille joue une suite de notes à la guitare. Ton job est de les écouter, les chercher, et proposer une réponse…

Tu trouveras les corrections par ici !

Au début, cela peut paraitre fastidieux. C’est difficile et c’est tout à fait normal de se tromper.

Il ne faut pas se décourager !

Pour que ce travail porte ses fruits, il faut que tu y prennes du plaisir : je te conseille de choisir des mélodies qui ne te  lasseront pas et dont le rythme te plais (tu t’apprêtes à les écouter en boucle).

Trois conseils pour développer son oreille musicale

Une fois que tu t’es entrainé(e) à écouter, répéter, reproduire, tu peux encore développer ton oreille musicale grâce à ces quelques astuces.

Ressentir les notes 

En attribuant aux notes d’autres qualités, ton oreille pourra développer une mémoire musicale créative. Les musiciens parlent d’une « écoute colorée ». Elle consiste à associer une note à une couleur, une image, une sensation, un sentiment…

Cette méthode te permettra surement d’identifier les notes plus facilement, mais elle demande une pratique très régulière pour être efficace. Il faut vraiment se concentrer pour observer ce qu’une note évoque dans son esprit.

Par exemple, si le « do » représente pour toi la mélancolie, cette sensation apparaitra à chaque fois que tu entendras un « do » et tu associeras ensuite directement cette sensation à cette note. À force d’écoute et de persévérance et si cette pratique te plait, tu réussiras à retenir les notes rapidement de cette manière.

Associer chaque note à un autre son

Un bon moyen mémotechnique d’identifier chacune des 12 notes est de les associer à d’autres sons, qu’ils soient musicaux ou non.

Par exemple, tu peux identifier un « mi » au bruit des mouettes, un « fa » au bruit d’une cornemuse, etc… Cela permet de construire une représentation musicale dans ton esprit.

Tu peux aussi associer une note à un morceau. Pour identifier le « ré », tu prends une de vos chansons préférées dont la première note est un « ré » et tu le garde en mémoire. Dès que tu entendras un « ré » par la suite, tu auras mémorisé qu’il s’agit de la première note de votre tube préféré. Et ainsi, tu sauras automatiquement reconnaitre les « ré ».

Tu l’auras compris : associer le nom des notes de musique à un autre élément est un bon moyen d’entretenir sa mémoire musicale.

Improviser

Et si ton oreille devenait ton propre chef d’orchestre ?

Laisse-toi guider par ton imagination, explore ta musicalité, et observe ce qui se passe.

La reproduction est une étape obligatoire pour travailler ton oreille, mais l’improvisation te permettra réellement de développer ton sens de la musique.

C’est une façon d’exploiter ta créativité car tu n’as pas de limites et tu peux juger seul ton résultat.

N’oublies pas que le plus important pour avoir l’oreille musicale est de s’entrainer.

Si tu veux aller plus loin, tu peux t’inscrire à ces cours gratuits pour développer son oreille. 

Alors ouvrez grand les oreilles: entendez, écoutez, répétez, jouez, chantez, et recommencez !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *