Nous savons tous ce qu’est plus ou moins le blues, de près ou de loin. A travers certains musiciens devenus des légendes dont nous avons au moins une fois entendu parler, par les films américains ou par un quelconque reportage à la télévision.

Mais savez-vous d’où vient le blues ? Pour nous, guitaristes, il est important de connaître ce genre musical mythique. Le blues à la guitare nous permet de perfectionner nos solos, notre improvisation, notre rythme… Mais au delà de ça, nous nous devons de connaître son histoire pour mieux appréhender son apprentissage !

Amis guitaristes, nous vous faisons aujourd’hui une rétrospective de l’histoire du blues à la guitare. Il est officieusement apparu aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle, mais n’a cessé d’évoluer jusqu’à nos jours.

 

Que signifie le blues ?

 

Vous retrouverez sur notre blog un bon nombre d’articles sur le blues et comment le jouer à la guitare. Nous parlerons aussi dans la prochaine partie de l’article d’où vient le blues.

 

Mais que signifie le blues ?

 

En fait, ce terme vient à l’origine de l’expression anglaise “Blues devils”, qui signifie “idées noires”. Nous retrouvons aussi cette idée dans une de nos expressions populaires, “avoir le blues”, qui signifie être légèrement triste, être mélancolique ou comme nous pourrions traduire en langage plus littéraire, ce que Baudelaire appelait “avoir le spleen”.

bluesmen

 

Mais revenons à notre Blues. Ce genre musical n’avait pas de nom prédéfinit jusqu’à ce que l’écrivain américain Washington Irving associe le mot “blues” au sens où nous le connaissons, en 1807.

Le blues signifie donc une forme de plainte, un sentiment douloureux. Il s’inscrit plus précisément dans un style poétique qui vise l’expression des émotions comme l’une des plus fréquente dans le blues, la mélancolie.

 

L’origine et l’histoire de la musique blues

 

En écoutant le blues, on se rend donc compte très rapidement que ce que veulent faire passer ceux qui jouent, c’est une forme de complainte. Par la musique ou par la voix. Mais d’où vient ce “blues devils” dont nous avons parlé précédemment ?

Nous ne ferons pas une histoire détaillée du blues et de l’apparition de tous ses sous-genres, nous risquerions d’y passer des nuits. De plus, nous verrons les différents types de blues dans un prochain article.

Il s’agit ici de vous raconter les grandes origines du blues, qui sont le fondement de tous les autres types de blues ainsi que du blues à la guitare comme il peut exister.

 

Les origines de la guitare blues

 

Nul ne sait exactement quand le blues est apparu. Comme nous l’avions dit précédemment, le Blues serait né au Sud des États-­Unis à la fin du XIXème siècle. La légende dit que le Delta du Mississipi fut son berceau.

Son histoire commence grâce à la population afro-américaine, esclaves originaires d’Afrique déportés sur le continent américain. Leur chants de travail exprimait leur dur labeur et leur tristesse. Le blues était donc d’abord un genre vocale avant d’être musical. Il pouvait tout de même parfois être accompagné d’instruments de musique rudimentaires, comme les toutes premières guitares construites d’une corde et d’une pièce en métal.

 

Tout comme le gospel, le blues en tant que style musical trouve donc ses racines dans les chants traditionnels et les spirituals.

A vrai dire, il n’y a aucun document fiable permettant de dater avec précision la naissance du blues. Nous savons simplement que les toutes premières partitions ont été publiées en 1912 et que le blues se formalisera très vite.

 

Le blues après-guerre

 

Après l’abolition de l’esclavage, les populations noires ont particulièrement migrées vers les régions du Nord, dans l’espoir de trouver du travail dans les usines.

Alors que dans les campagnes, la guitare acoustique servant au blues ne nécessitait pas d’amplificateur, cela n’a pas été la même chose lorsque les bluesmen sont arrivés en ville.

 

blues-piano

 

Passant d’une musique rurale à un style plus urbain, les joueurs de blues ont donc préféré pendant un temps le piano à la guitare acoustique. Le ragtime, joué au piano et très populaire a grandement inspiré le blues. De plus, le son des guitares acoustiques n’était pas assez puissant pour pouvoir jouer dans les bars, les restaurants ou dans la rue.

 

Le piano était donc principalement utilisé pour le blues, précisément jusqu’à l’arrivée de la guitare électrique dans les années 30.

Les premiers groupes ont donc commencé à se former, il étaient composés généralement d’un pianiste, de guitaristes, et d’un batteur. Ils se produisaient dans les bars des grandes villes comme Chicago ou Détroit dans le ghetto de Black Bottom, sur la rue Hasting. Les blues-men et women finiront par remplir les salles de concert.

Dans les années 1950, Chicago devient un haut lieu de la musique blues. Elle accueillera des nouveaux musiciens fraîchement arrivés des états du Sud. La guitare électrique prendra de plus en plus de place dans la vie des joueurs de blues et inspirera les nouvelles générations, jusqu’à l’invention du rock.

 

Junior Wells et le guitariste Buddy Guy, dans les années 1950 à Chicago

Junior Wells et le guitariste Buddy Guy, dans les années 1950 à Chicago

 

Depuis les années 1970 à 1980, la musique blues évolue toujours et inspire les artistes du monde entier. Le blues est précurseur de nombreux styles musicaux et continuera de l’être !

 

Les particularités du style blues

 

Vous retrouverez toutes les particularités détaillées du style blues dans notre rubrique qui lui est dédiée. Mais rappelons tout de même les grandes particularités du blues qui le distingue si bien des autres genre musicaux.

Le blues se caractérise par des spécificités techniques : un rythme ternaire syncopé, une harmonie dite en I-­IV-­V et l’utilisation des notes blues dans la gamme pentatonique.

Pour ma part, je trouve que les fondements et la théorie du blues nous permettent de mieux connaître notre guitare, à travers les impro, les solos, etc…

 

Les grands noms du blues

 

Certains guitaristes sont devenus des icônes. Pour leur technique, leur style, leur présence scénique, leurs compositions mythiques… Et parfois même pour tout cela à la fois ! Voici quelques noms incontournables de la Blues Guitare…

  • Le blues traditionnel fut marqué par de grands noms tels que Robert Johnson ou Son House.
  • Le delta blues voit apparaître John Lee Hooker, Charley Patton ou encore Muddy Waters.
  • Le chicago blues fait la part belle à Albert King ou T­Bone Walker.
  • Et parmis les joueurs de blues modernes, on trouve Stevie Ray Vaughan, Taj Mahal et BB King.

Bien sûr, certains artistes ont connu une carrière de plusieurs décennies, ils ont marqué l’histoire de la musique blues à différentes périodes et dans différents styles…

Cette liste est bien évidemment succincte mais nous espérons qu’elle vous donnera envie d’en savoir plus sur le blues et ses nombreux artistes !

Pour finir cet article en beauté, nous vous proposons d’écouter un titre de Muddy Waters et son groupe de bluesmen, « Got My Mojo Workin' » :

 

N’hésitez pas à lire nos autres articles si vous souhaitez poursuivre votre lecture.

En tout cas, nous espérons que notre article vous a plu. Dites nous en commentaire quel est le guitariste de blues que vous aimez le plus !