Vous avez lu nos articles sur l’histoire du blues ou sur “Les 10 meilleurs guitaristes de Blues” et vous souhaitez maintenant certainement en savoir plus ! Ce genre musical si riche, dont on pourrait parler pendant des heures.

Il existe une telle variété de blues avec leurs spécificités qu’il serait difficile de tous les décrire dans cet article. Mais aujourd’hui, nous vous proposons de vous donner un petit aperçu des styles de blues les plus connus.

Bien qu’ils aient tous eu un impact sur l’évolution du blues, les trois types de Blues dont nous allons vous parler ont certainement été les plus innovants. Alors blues traditionnel, Chicago blues ou blues rock… Nous allons vous présenter ces blues aux spécificités si différentes et qui ont marqués l’histoire.

 

Le blues traditionnel

 

Alors par où commencer… Je souhaitais tout d’abord vous parler de l’un des styles de blues le plus connu et le plus vieux. Il se rapporte surtout à de nombreux sous-genres du blues, et c’est aussi ce qui en fait sa richesse ! J’en parlerai donc d’une manière générale, sans détailler toutes les sous-catégories auxquelles il se rapporte.

Pour mettre les choses à plat, sachez qu’il y a eu tout d’abord la naissance du Blues, au sens le plus pur du terme et tel que nous le connaissons. Il est né au sud des États-Unis, dans les camps d’esclavages. Très vite a suivi le Delta Blues.

Si ce n’est pas déjà fait, nous vous invitons à lire notre article sur l’histoire du blues, qui rappelle ses origines.

 

Les particularités du blues traditionnel

 

C’est peu de temps après que le Delta Blues que le Blues traditionnel fait son apparition. Il se développe en fait suite à l’abolition de l’esclavage, lorsque la population afro-américaines commence à quitter la campagne pour trouver du travail, dans le nord des États-Unis.

Le blues traditionnel s’est ainsi rapidement développé dans toute l’Amérique, donnant naissance à de nombreux styles et variantes comme le Detroit blues, le Texas blues, le Memphis blues, le Piedmont blues, le Western blues, le Louisiana blues… etc. Il en existe une telle variété qu’on ne pourrait tous les citer !

 

blues-traditionnel2

Le Blues Traditionnel est un blues acoustique

 

Ce que vous devez retenir, c’est qu’on appelle “Blues traditionnel” toutes formes acoustiques du blues. Ce qui nous intéresse, c’est qu’il est particulièrement joué avec des instruments à cordes, qui ont eux même donné naissance au blues. Et je ne parle pas de n’importe quel instrument à corde, non non ! Je parle bien sûr ici de la guitare.

 

 

 

 

Ce genre de blues est aussi appelé folk-blues, blues rural ou country blues.

Le blues traditionnel puise son inspiration à la fois dans le ragtime (genre très à la mode au début du vingtième siècle), mais aussi dans le jazz, dans la country ou encore dans les chants religieux. De la même manière, ses spécificités telles que les gammes pentatoniques, les progressions d’accords ou la “blues note” inspirent ces genres musicaux que nous venons de citer.

 

La naissance du bluesman

 

bluesman-ghetto

John Lee Hooker, figure du Chicago Blues, Rue Hasting, années 1940

 

Si vous vous demandez d’où vient la figure des bluesmen, et bien sachez que c’est aussi à cette période qu’apparaît cette figure mythique ! Ils se feront très largement connaître par le public à Détroit, dans le ghetto Black Bottom (si vous êtes encore plus curieux, c’était sur la rue Hasting). Ils deviendront aussi très célèbres à Chicago, mais nous en parlerons plus tard.

 

En tant que grands bluesmen traditionnels, on retrouve en partie Son House, Charley Patton ou encore Blind Willie Mc Tell.

 

Le Chicago Blues

 

Comme grande ville du Blues, il y a avait Détroit, nous venons d’en parler. Mais il y avait aussi Chicago ! Cette ville a pris sa réputation de ville du blues grâce à l’exode rurale et à l’arrivée des musiciens bluesmen du Mississippi. Nous vous citerons leurs noms plus bas.

 

Le Chicago Blues, qu’est-ce que c’est ?

 

Le Chicago Blues a fait son apparition dans la première moitié du vingtième siècle, dans les années 40, grâce à la multiplication des groupes de bluesmen et à leur arrivée massive à Chicago (si vous n’aviez toujours pas compris).

 

blues-chicago

Le guitariste Big Bill Broonzy et son groupe, années 1940

 

Le chanteur de blues, seul avec sa guitare, rejoint alors pianiste, bassiste et batteur et rajouterons parfois à leur orchestre les instruments cuivres, principalement l’harmonica.

Cette structure musicale est la base de longues années de musique derrière eux, puisqu’elle sera reprise quelques années plus tard par les groupes de rock.

 

 

 

 

La guitare électrique, la scène…

 

Ce qui caractérise aussi le Chicago Blues, et qui le rend essentiel, c’est l’apparition de la guitare électrique. Elle leur permettra de revenir à leurs fondamentaux, les instruments à cordes, après une période de musique blues jouée au piano. Et oui, arrivés en ville, les bluesmen ne pouvaient pas jouer assez fort avec leur guitares acoustiques. Mais avec le Chicago Blues, ce problème fût réglé !

C’est durant cette période de l’après-guerre que le public commence réellement à s’intéresser au blues. Alors qu’il fut un temps où le blues était considéré comme “la musique du diable”, on y trouve avec le Chicago Blues et l’amplification des guitares des sonorités nouvelles, plus bruts, plus profondes, plus intenses et dramatiques.

 

L’industrie du disque aura elle aussi profondément émergée après la guerre, et s’intéressera aux bluesmen et à leur groupe. Les musiciens passeront donc de la rue ou des cafés, aux salles de concerts et aux studios d’enregistrement.

Si vous souhaitez avoir une idée du Chicago Blues, vous pouvez écouter Albert King, l’une des figures du Chicago blues les plus connus. Ici, « Blues Power », plus tard que l’âge d’Or du Chicago Blues, dans les années 1970 : 

 

 

En guitariste de légende dans le Chicago Blues, vous retrouverez notamment Big Bill Broonzy, issu de l’âge d’or du Chicago Blues des années 1930-1940.

 

Le Blues Rock

 

Vous ne pouvez pas, ne pas connaître le Blues Rock. Vous ne pouvez pas, puisque ce sont des grands groupes et guitaristes tels qu’Eric Clapton ou les Rolling Stones qui ont développés ce style de blues. Ou plutôt ce sont eux, qui ont révolutionnés l’histoire de la musique.

Le blues rock s’est en fait développé en deux temps. Initialement, c’est en Angleterre que le Blues Rock est né, mais les musiciens américains ont très vite suivis.

 

Le Blues Rock, du rock’n’roll ou du blues ?

 

Ce n’est pas très difficile à deviner… Le blues rock mêle le blues et le rock’n’roll. Mais il faut reconnaître qu’il est plutôt difficile de faire distinctement la différence.

 

C’est en fait le style précurseur du rock. La plupart des grands groupes de rock et des guitaristes et figures mythiques des années 1960 et 70 s’en sont inspirés. Ils ont fait découvrir au jeune public ce qu’était le blues.

Le Blues Rock est apparu dans la foulée des grands personnages du blues moderne étasuniens, telles que BB King ou John Lee Hooker. Ils ont inspiré une nouvelle génération de grands musiciens, d’abord britannique, comme les Yardbirds ou Cream, puis américains avec Hendrix, Joplin ou Stevie Ray Vaughan.

Comme nous l’avions dit précédemment dans la partie sur le Chicago Blues, la composition des groupes de bluesmen a largement été repris par les groupes de rock.

Si vous êtes un grand rockeur dans l’âme, il faut que vous sachiez que même si ce sont deux styles différents, le rock, c’est d’abord du blues.

 

Encore, et toujours du blues…

 

Même après l’apparition du rock, le blues n’a donc pas cessé de sonner. Pour entendre du blues rock, vous pouvez écouter ce morceau « Yer Blues », presque inimaginable : il réunit John Lennon, Clapton,  Keith Richards, et le batteur du groupe d’Hendrix, Mitch Mitchell, à l’occasion du concert « Rock & Roll Circus », en 1968. Admirez, écoutez :

 

Pour apprécier encore plus ce qu’est réellement le blues rock, je vous laisse découvrir cet article qui vous fera découvrir des pépites des années 1960-1970.

 

Et voilà, vous êtes maintenant incollable sur trois blues qui ont marqués l’histoire !

Évidemment, tous les genres de blues ont eu une influence et on été importants dans l’évolution de blues, mais pour la guitare, ces trois là ont été majeurs.

  • Le blues traditionnel a marqué le succès de la guitare acoustique.
  • Le Chicago Blues a été l’un des premiers genre de blues à utiliser la guitare électrique.
  • Le blues rock a été porté par des guitaristes et légendes du rock.

 

Nous espérons en tout cas que cet article vous aura plu ! Si c’est le cas, vous pouvez bien évidemment le partager sur les réseaux sociaux.

Aussi, n’hésitez pas à nous dire en commentaires si vous souhaitez que nous fassions un article sur d’autres style de blues (cela nous ferait très plaisir!).

En attendant, vous pouvez toujours retrouver notre cours de blues, Le Blues Dans La Peau.