Naissance d’un enragé de la guitare

Tom Morello est tout simplement l’un des grands révolutionnaires de la guitare. Il marque la musique tant par son jeu que par un engagement politique omniprésent tout le long de sa carrière.

Tom Morello en concert

Tom Morellon jeune révolutionnaire en herbe

Le New Yorkais est mis au monde le 30 mai 1964. Il fréquente lycée de Libertyville, où sa mère enseigne l’histoire. Là-bas, il fait une rencontre décisive : celle d’Adam Jones, destiné à devenir le guitariste d’un groupe Metal progressif légendaire : Tool. A ses côtés, il se prend de passion pour la musique, mais aussi le théâtre. Il prend part à de nombreuses représentations organisées par le lycée… sentant très tôt l’appel de la scène.

Son engagement politique naît également au lycée. Lui-même se décrit comme étant « le seul anarchiste dans un lycée conservateur ». Ses idées politiques joueront également un rôle far tout au long de sa vie de musicien.

Tom Morello l’homme politique ?

Son intérêt pour la politique est tel que le brillant Tom Morello intègre la prestigieuse université d’Harvard, où il se diplôme en sciences politiques en 1986.

A la sortie de l’université, il ne songe pas directement à une carrière dans l’industrie musicale. Pour preuve : Il devient strip-teaseur à Hollywood, puis travaille pour Alan Cranston : le sénateur démocrate de Californie. Le rêve américain c’est un peu ça : pouvoir être strip-teaseur et homme politique dans la même vie.

Des sciences politiques à la musique

Morello réalise vite que la politique ne lui permettra pas d’exprimer ses idéaux. Il se dédie de plus en plus à la musique. Après une première expérience en tant que guitariste dans un groupe avec Adam Jones à la basse, il fonde Lock Up à la fin des années 80.

Mais Tom est à la recherche de quelque chose de plus puissant, plus tranchant et politiquement incorrect. Il veut utiliser la musique comme moyen d’expression de ses idées. Il finit par rencontrer un certain Zack de la Rocha. Ce prophète du slam le laisse bouche bée. Le bassiste Tim Commerford et le batteur Brad Wilk se joignent bientôt à eux. La suite, vous la connaissez : Le quatuor devient un groupe qui va faire trembler les fondations du Rock, du Rap, du Hip-Hop et du Heavy Metal à l’unisson. Rage Against The Machine est né.

Comment sonner comme Tom Morello sans pédale d’effet ?

Qu’est-ce qui rend Tom Morello si unique ? Ses riffs assassins, sa virtuosité, oui… mais là où il se distingue, c’est surtout dans sa façon d’utiliser des effets sur sa guitare. Dans ses mains, elle devient quasiment un autre instrument. Et pour cause, il était à la fois le guitariste et le DJ de Rage Against The Machine. Ses influences vont de Tommy Iommi de Black Sabbath, aux groupes de Hip-hop tels que Run-DMC, en passant par des DJ’s comme Jam Master Jay. Résultat : un guitariste qui préfère le scratch aux notes !

Tom Morello en concert avec les Prophets of Rage

Jouer comme lui n’est donc pas une mince affaire. Il est pourtant possible de s’approcher de son son en suivant ces quelques astuces :

-Ne pas exagérer avec la distorsion.

Tendez l’oreille en écoutant Rage Against The Machine, ou Audioslave. Dans les deux groupes, la guitare de Tom Morello y est percutante, agressive. Pourtant, contrairement à la large majorité des groupes de Heavy-Metal, cela n’est pas dû à une distorsion exagérée. Morello Utilise plutôt un son crunchy.

Pas besoin de la moindre pédale pour obtenir ce son ! Selon l’ampli que vous utilisez, augmentez le gain, baissez le volume , et choisissez un canal qui offre une distorsion de base qui n’est pas trop poussée.

-Jouer avec les réglages de son ampli

Allons un peu plus loin dans les réglages de l’ampli pour s’approcher davantage du son de Morello. Selon celui que vous possédez, vous pourrez jongler avec plus ou moins d’options différentes. Voici celles qui sont disponible sur quasiment chaque ampli :

Il s’agit de régler correctement les boutons Bass, Middle, Treble. Pour reproduire correctement n’importe quel riff de Tom Morello, baissez les Bass et les Middles : vous pouvez les régler vers 3 ou 4. Ensuite, montez les Trebles à fond. Avec ces réglages, vous vous approchez déjà beaucoup du son que l’on peut par exemple entendre dans New Millenium Homes.

Utiliser sa guitare comme Tom Morello

Voici trois choses que l’on retrouve souvent dans le jeu de Tom Morello :

-Le Drop D. C’est quelque chose de très utilisé par les guitaristes de Metal en règle générale. Morello ne fait pas exception à la règle. Cela consiste en baisser la corde de Mi grave d’un ton. On obtient donc un Ré quand on la joue à vide. (D en anglais, d’où le nom « drop D », qu’on pourrait traduire par « descendre en Ré »).

-Le micro grave. Tout est dit : Pour sortir un son plus gros de sa guitare, Tom Morello utilise principalement son micro grave. Cela s’équilibre très bien avec un ampli réglé avec peu de graves, de médiums, et beaucoup de trebles.

-Les ghost notes. Les « notes fantôme » sont obtenues en guitare en jouant des cordes bloquées. Ce faisant, on ne joue pas de note à probablement parler, la guitare joue seulement un rythme. Pour sortir des ghost notes à la Morello, bloquez toutes vos cordes avec votre main gauche. Puis attaquez puissamment au médiator.

Toutes ces techniques sont utilisées par exemple dans Killing in the Name.

 

Les effets indispensables pour approcher son inimitable son.

Impossible de parler de Tom Morello sans faire un point sur son matos. Ses pédales d’effet sont les meilleures alliées de guitariste dans sa recherche de nouvelles sonorités. Détrompez-vous : pas la peine d’investir dans un pedalboard kilométrique pour obtenir le son de Morello ! Voici les trois pédales qu’il utilise principalement :

La whammy

pédale whammy de la marque digitech

C’est la pédale indispensable pour sonner comme Tom Morello. Il l’utilise sur beaucoup de ses solos. On l’entend par exemple sur celui de Like a Stone d’Audioslave.

Une whammy, qu’est-ce que c’est ? C’est une pédale qui permet de modifier la hauteur du son émis par la guitare. En appuyant dessus, la note que vous jouerez deviendra de plus en plus aigüe ou grave, selon le réglage que vous choisissez. Et il ne s’agit là que d’une petite partie de ce qu’une whammy peut faire ! Avec cette pédale, vous partez pour une exploration de nouveaux sons quasi-infinie.

Tom Morello fait confiance à la marque Digitech pour cette pédale. Le modèle Digitech Whammy DT offre des possibilités particulièrement intéressantes.

La distorsion

dunlop mxr distorsion +

Si ce sont les riffs cinglants du guitariste qui vous intéressent, il vous faut une pédale de distorsion. Mais pas n’importe laquelle ! La MXR Distorsion + est celle que vous cherchez. Avec ça, vous serez très proche du son de Morello.

On peut l’entendre par exemple sur le riff de Know Your Enemy. Pour sonner comme dans la chanson, n’oubliez pas de mettre votre micro manche !

 

La wah-wah

dunlop cry baby

Voilà un effet que l’on retrouve chez beaucoup de guitaristes, de Hendrix à Slash. Tom Morello est aussi un féru de cette pédale. Cette fois, je ne saurais vous conseiller une wah-wah bien précise. Lui utilise une Dunlop Cry-Baby des années 80.

Il existe aujourd’hui une multitude de ces pédales, et le choix ne tient qu’à vous ! L’important est que la pédale vous plaise. En adoptant les réglages dont nous avons parlé, vous pourrez vous approcher du son de Morello, quoi que vous choisissiez. Vous pouvez en entendre une sur Bulls on parade.

Un dernier conseil aux guitaristes débutants

Entendons-nous bien : Inutile d’investir dans des pédales sans avoir un ampli qui tienne la route. Si vous débutez la guitare, les petits amplis 5 Watts style Micro Cube offrent déjà un panel intéressant d’effets qui vaut largement la peine d’être exploré ! Vous voilà en tout cas bien renseignés pour le jour où vous voudrez investir un peu d’argent dans du matériel.

En attendant bonne guitare, et n’hésitez pas à me faire savoir ce que vous avez pensé de l’article juste en dessous, dans la section commentaires !

Article par Giam

Share This