Le piège de la vitesse à la Guitare !

Piège vitesse guitare

La vitesse, elle nous fait rêver, on l’admire, on l’envie.

Pourtant, et c’est contre intuitif, pour la développer, il faut se forcer à l’éviter.

J’ai deux grands messages super importants à vous faire passer dans cet article. Tellement important qu’ils peuvent conditionner le fait que vous jouerez un jour bien de la guitare ou non.

Ces deux messages, les voici :

  • Le vitesse est votre ennemie
  • Pour jouer vite, il faut être détendu

Maintenant que vous savez l’essentiel, laissez moi vous expliquer pourquoi c’est fondamental pour apprendre la guitare.

comment jouer vite à la guitare vitesse

Pour apprendre vite, il faut apprendre lentement

Jamie Andreas le détaille, en long, en large et en travers dans son livre Le Secret des Vrais Guitaristes. Pour apprendre vite et facilement la guitare, il faut jouer lentement.

Or, en tant que débutant, on a envie d’aller vite, d’apprendre vite, de jouer comme sur le disque, comme dans la musique.

C’est envie, qui est tout à fait naturelle, nous pousse à accélérer, nous tendre, commettre des erreurs et finalement prendre de mauvaises habitudes qui bloquent tous les progrès.

Nous voulons tous aller plus vite que notre ombre. Tout de suite, ici et maintenant. Nous voudrions pouvoir jouer instantanément de la guitare. Que l’on puisse faire comme dans matrix et se télécharger la compétence guitariste en un clic dans la tête et qu’après ça, on s’appelle tous Slash ou Randy.

C’est le culte de l’immédiateté, de la satisfaction immédiate qui se répend comme un fléau grâce aux nouvelles technologie.

Pourquoi la vitesse est-elle dangereuse pour apprendre la guitare ?

Tout comme les enseignements de la méthode de Jamie Andreas, ces conseils dépassent le cadre de l’apprentissage de la guitare.

Si vous voulez aller trop vite, voilà ce qui va se passer :

  • Vous aller essayer
  • Faire des erreurs
  • Vous embrouiller
  • Recommencer, recommencer, recommencer encore, toujours aussi vite
  • Et avant que vous n’ayez pu dire ouf, vous aurez appris à votre corps à jouer parfaitement, mais parfaitement avec des erreurs.

C’est pour cette raison qu’au début, quand vous débutez, vous devez prendre votre temps et jouer lentement.

Apprendre la guitare n’est pas une course de vitesse. Vous n’êtes pas en compétition. Votre seul adversaire, c’est vous et vos habitudes. Car apprendre la guitare, c’est prendre de nouvelles habitudes et nous l’avons vu, le cerveau résiste au changement quand ça le fait sortir de sa zone de confort.

 

 

Comment apprendre vite en allant lentement ?

La bonne façon de s’entrainer, c’est d’aller lentement. De décomposer chaque mouvement.

Forcez vous au début à

  • Jouer le plus lentement possible, en pleine conscience de chaque mouvement
  • Forcez vous à ne jamais dépasser un tempo de 60 en noire, avant d’augmenter progressivement
  • Quand vous faites une erreur, divisez le tempo par 2 (cela vous forcera à ralentir et à reprendre le contrôle)
  • Faites les choses correctement, sans erreur, lentement (vous pourrez augmenter la vitesse ensuite)

Cela peut vous sembler une évidence, mais c’est super important.

L’autre jour, j’essayais d’apprendre une technique de Funk, le Scank. Cette technique consiste à gratter les cordes comme si on jouait des accords, sauf que l’on ne doit entendre qu’une seule note à la fois. Ca signifie, devoir étouffer 5 cordes sur 6 avec les doigts de la main gauche.

Quand vous entendez cette technique dans une chanson (les Red Hot Chili Peppers en sont très friands), c’est génial et ça va super vite.

J’essayais donc de reproduire le même son que les RHCP en oubliant tout le temps nécessaire à développer cette technique. J’allais vite, ça ne ressemblait à rien, et rapidement, je me suis dit, tu es nul, tu n’y arrives pas, … j’ai commencé à mal me parler et je me suis découragé.

J’ai arrêté de pratique et je me suis dit, le Skank, c’est trop dur pour moi.

 

J’imagine que vous avez déjà vécu ça.

Non seulement vous vous dévalorisez, mais en plus vous vous mettez des fausses limites.

Heureusement, que Cyrille était là. Il m’a dit, attend un peu, faire voir comment tu joues ça. J’ai essayé, ça ne ressemblait à rien. Il m’a dit, ralenti, va doucement et joue moi la gamme pentatonique en skank.

J’ai essayé, je me suis appliqué et là, doucement, en prenant le temps d’étouffer les cordes et de faire sonner la bonne note, tout marchait bien. C’était devenu facile.

Bien sur, ça ne ressemblait en rien au résultat final, mais j’arrivais à faire du skank.

 

Je viens de vous parler de mon exemple, mais c’est valable pour tout, les accords, les chansons, les rythmiques, … tout.

Si vous prenez le temps d’aller suffisamment lentement, et de bien tout décomposer, il n’y a rien que vous ne sachiez pas faire.

Ce que vous ne savez pas faire, c’est de tout enchainer, rapidement et jouer tout très vite.

 

Comment travailler la vitesse ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la vitesse vient naturellement. Cyrille dit toujours, avant d’apprendre à courir, il faut savoir marcher. Si vous retenez ça, vous avez gagné.

 

On n’a jamais vu un enfant, naitre, se lever et courir. Non.

Un enfant nait. Rampe. Marche à 4 pattes. Se redresse. Fait un pas. Tombe. Se relève. Fait 2 pas. Tombe. Se relève. Fais 3 pas, ….

Pour apprendre la guitare, c’est pareil. Il faut respecter les étapes naturelles et accepter de commencer doucement.

Je fais une aparté.

Quand un enfant tombe, il ne se dit pas, je suis une grosse merde, je ne saurais jamais marcher.

NON, jamais de la vie.

Il tombe, n’y attache aucune importance et réessaye.

Pourtant, une fois adulte ou ado, nous changeons complètement cette façon de faire.

 

Quand un adulte tomber, il se dit, je suis nul, je n’y arriverai jamais.

C’est archi faux de se dire ça et cela cause bien des peines.

Vous n’êtes pas nul, vous n’êtes pas mauvais. Vous êtes simplement débutant. C’est normal de ne pas réussir du premier coup, c’est normal de se tromper et c’est normal de faire des erreurs.

En persévérant, vous en ferrez de moins en moins, et qui sait, à force d’entrainement, vous jouerez peut être comme Eddie Van Halen.

Refermons cette aparté, mais souvenez vous, vous êtes débutant, c’est normal de se tromper. 

 

Comment jouer vite à la guitare ?

Pour jouer vite à la guitare, il y a une unique condition. Si vous l’avez vous pourrez jouer aussi vite que vous voulez jusqu’à ce que cette condition ne soit plus remplie.

Cette condition est la suivante :

Vous devez être parfaitement détendu et relâché. 

 

Si vous regardez le sport à la télé. Par exemple Federer au tennis ou Usain Bolt au 200m. En les regardant, ça a l’air facile.

C’est facile car ils ont réussi à allier détente et puissance. Ils sont extrêmement relachés. C’est ce qui rend leurs mouvements gracieux et fluide.

Et bien pour jouer vite à la guitare, il faut tendre vers la même chose.

 

Pour cela, il faut :

  • Commencer par jouer très doucement
  • Inspecter vos tensions dans les doigts, la main, les épaules
  • Détendre toutes les tensions si vous en observer
  • Puis jouer ce que vous êtes en train de jouer tout en restant détendu
  • Si vous pouvez tenir 2 minutes, à jouer ce que vous faites à ce tempo, c’est bon vous pouvez augmenter le tempo un tout petit peu et recommencer.
  • Sinon, vous devez identifier les tensions qui vous bloquent.

Le Secret des vrais guitaristes de Jamie Andreas explique ce processus en détails.

Souvenez vous : Tant que vous êtes relâché et détendu, vous pourrez accélérer et dès que vous vous crisperez, vous serez bloqué.

apprendre à jouer de la guitare vite

Vous pouvez essayer :

  • Jouer sur n’importe quelle corde 1,2,3,4 avec vos 4 doigts de la main gauche. (cela revient à appuyer chaque doigt une fois dans leur casse)
  • Commencez doucement
  • Puis accélérez progressivement
  • Accélérez
  • Accélérez jusqu’à atteindre votre vitesse maximale
  • Là arrêtez tout, figer votre corps et essayez de prendre conscience des tensions dans votre biceps, vos épaules, vos mains, bras, doigts, … si vous êtes très tendu, vous remarquerez que vous avez même arrêté de respirer 😉

Et bien pour aller vite, c’est ce phénomène que vous devez apprendre à combattre et contrôler.

Faites vraiment ce dernier exercice et dites moi, ce que vous en avez pensé, ce que vous avez ressenti et comment vous avez réagi quand vous augmentez votre vitesse à la guitare.

Si vous en voulez plus, voici nos autres conseils pour apprendre la guitare plus vite 😉

Vous pouvez aussi vous inscrire au cours DCV – Dextérité Coordination et Vitesse pour avoir des doigts agiles et rapides en moins de 5 min par jour.

Et si vous êtes déjà bon, je vous conseille le cours Légato Picking Vitesse pour affoler les compteurs et jouer très très vite 😉

5 commentaires

  1. Luc sur 13 juin 2017 à 18 h 47 min

    Excellent article. Je viens de me faire une tendinite tellement cet article m’a donné le plaisir de jouer et évoluer. Je pratiquais 4,5 heures gros max par semaine. Depuis, je me suis mis à gratter des solos improvisé à 6 ou même 7 heures par jour à tous les jours. La main n’a pas suivi. Dès que ça va mieux, je reprend mais toujours avec réchauffements et étirements avant et après la pratique. Un gros merci pour avoir réanimé la passion!! Bravo!!!

  2. Alduc sur 29 octobre 2016 à 18 h 58 min

    Tellement évident en apparence et pourtant tellement peu appliqué par les guitaristes même ceux ayant beaucoup d’années de pratique !?? ( dont je suis malheureusement !!! Donc je ne fait pas cette article pour faire le Quéqué !! mais pour aider !! Et ce bien plus que vous ne le pensez pour ceux qui arrive jusque cette article indispensable !!!!!!)

    Cela est tellement vrai que j’ai trouvé cette rubrique en formulant la question comme suit: Comment jouer lentement de la guitare ??? !!! et non pas : Comment jouer le plus rapidement possible !!!! car enfin si vous écoutez attentivement BB king le plus grand blues-man guitariste !!, précisons !!! – Jimmy Hendrix excepté mais c’est un autre débat qui n’a pas d’intérêt dans cette rubrique !! car trop a part !!- vous remarquerez que la vitesse ne se sent pas dans son jeu de guitare lorsque qu’il en fait usage de façon toujours judicieuse !!
    Son jeu guitaristique n’est de toute façon pas empreint de vitesse mais toujours à la recherche de l’émotion maximale – chaque note est pensée !! – Ce que tout guitariste digne de ce nom (blues man ou non d’ailleurs au passage !! ) doit rechercher jour après jour intensément et intensivement au travers de la pratique de son instrument et ce tout au long de sa vie !!! (d’une manière générale un bon musicien ne doit jamais être satisfait de ce qu’il produit !!)

    Voila pour cette petite réflexion sans appel !! obligatoire !!
    Alors a vos instruments ( car cela n’est pas valable que pour la guitare bien évidemment !!! – Dixit: Milles Devis notamment !!, trompettiste génial que j’ai’ailleurs eu l’occasion de voir en concert peu avant sa mort !!) quel chance pour moi et quel guide !! même si je n’arrive toujours pas a sa cheville à 50 balais !!
    bien à vous Thierry Alduc modeste guitariste essayant de jouer le blues ( mais je ne désespère pas devant l’ampleur de la tâche restant à accomplir !!!) De toute façon l’espoir fait vivre !!! ( a Méditer !!!, année après années évidemment !!)

  3. Laurent sur 20 mai 2016 à 23 h 18 min

    Très bon article.
    Merci bien.

  4. Pierre sur 15 février 2016 à 21 h 13 min

    Je suis d’accord avec toi Edouard, il faut vraiment jouer progressivement et être très patient.

Laissez un commentaire