Les 3 dangers d’un morceau trop difficile à la guitare

En tant que guitariste, ou apprenti guitariste, vous avez tous connu cette situation. Vous vous souvenez de la dernière fois que vous avez entendu ce morceau que vous adorez, et que vous avez eu envie de l’apprendre à la guitare, même si vous savez qu’il est bien trop difficile pour vous. Vous vous souvenez maintenant ?

Chaque guitariste, petit ou grand a déjà eu envie de jouer un morceau trop difficile pour lui. C’est absolument normal d’en avoir envie, mais essayer de le faire peut se révéler assez préjudiciable et même dangereux pour vous et votre avenir à la guitare. Nous allons voir ici, les 3 plus grands dangers que peut présenter l’apprentissage d’un morceau ou d’une chanson difficile, trop difficile par rapport à votre niveau actuel.

Le danger physique

Identifier ses tensions guitares

On l’oublie souvent car quasiment toutes les méthodes de guitare existantes passent cette dimension sous silence. Cependant, il faut bien être conscient que la guitare et apprendre la guitare est d’abord et avant tout une activité physique. La dimension physique est à la base de l’apprentissage de la guitare.

(Nous avons créé la guitare pour tous car nous sommes convaincus que si les professeurs de guitare et les autres méthodes de guitare insistaient un peu plus sur cette dimension, en particulier pour les débutants, ils y auraient beaucoup moins d’apprentis guitaristes qui abandonneraient la pratique de leur instrument).

L’apprentissage d’un morceau difficile nécessite par essence des aptitudes physiques plus développées (souplesse et force des doigts, vitesse, coordination, …). Si vous vous lancez dans un tel défi sans avoir acquis le niveau technique suffisant (voir l’article sur les différents types de progrès à la guitare) vous risquez :

  1. de développer de mauvaises habitudes et en particulier des tensions qui vont finir par bloquer tous vos éventuels progrès
  2. de vous blesser en sollicitant trop fortement (tensions) des muscles pas suffisamment entrainés

Le danger psychologique

le mental guitare

Sans l’ombre d’un doute, si le morceau que vous cherchez à apprendre est d’un niveau bien supérieur à votre niveau actuel, vous n’arriverez pas à l’apprendre immédiatement. Pour réussir à la jouer il vous faudra passer d’abord par différents stades intermédiaires. Très peu de gens sont capables d’organiser leur apprentissage en différents paliers progressifs. C’est d’autant plus difficile à faire que l’on est débutant et que l’on manque de recul sur ce qu’il faut ou faudrait apprendre.

Vous allez donc vous lancer dans l’apprentissage du morceau trop difficile à la guitare. Au bout de quelque temps, vous constaterez quelques améliorations mais vous ne serez jamais capable de la jouer à la bonne vitesse et encore moins capable de le jouer en entier. Pourtant vous l’aimez ce morceau et vous vous accrochez. Petit à petit, au fur et à mesure que le temps passe, vous allez vous démotiver, vous vous sentirez perdu, vous ne saurez plus quoi faire ni quoi apprendre. Le risque ici est de :

  • vous démotivez, perde confiance en vous et amorcez un cercle vicieux de démotivation et de désorientation
  • dans le pire des cas, vous laisserez tomber la guitare, abandonnerez et rangerez votre guitare dans un coin pour de bon, pour prendre la poussière ou servir à un autre membre de votre famille

Le danger musical

morceau difficile guitare

Imaginons que vous ayez suffisamment de volonté et que vous accrochiez dur comme fer. Vous développez de la force dans vos doigts, vous ignorez les tensions, vous persévérez et finalement, vous arrivez à faire les notes de certains passages du morceau. Vous risquez ici de passer à coté de notions musicales essentielles et de massacrer votre morceau préféré d’un point de vue musical. En effet, les morceaux difficiles le sont en général pour 3 raisons :

  • la vitesse,
  • la complexité mélodique (les notes),
  • la complexité rythmique

Si une de ces composantes est de travers c’est l’équilibre du morceau qui va être sérieusement perturbé et votre auditoire risque de ne pas trop apprécier Clignement d'œil

3 conseils pour éviter ces dangers

Si vous êtes ici, c’est que vous cherchez des réponses et que par conséquent vous êtes sur une bonne voie. Pour éviter ces dangers, voici mes 3 conseils :

  • Choisissez des morceaux adaptés à votre niveau
  • Prenez conscience que la guitare est une activité physique et que vous devez d’abord développer la partie physique pour ensuite exprimer la partie musicale
  • Soyez patient, cherchez à progresser petit à petit, des progrès réguliers vous mèneront plus loin que quelques avancées brutales
  • Faites vous plaisir (c’est un conseil bonus, mais c’est tellement important pour rester motivé sur la durée, que je l’ajoute)

Partagez avec nous vos histoires ou remarques dans les commentaires. De cette manière, vous aidez ceux qui passent après vous.

9 commentaires

  1. Amadou sur 30 septembre 2016 à 13 h 29 min

    Salut moi mon probléme est que je suis trop motivé et j’aimerai aussi apprendre les gammes et les acord

  2. Christophe sur 7 octobre 2015 à 9 h 56 min

    Ces 3 (4) conseils sont très bien avisés, et l’article très pertinent, on ne gravit pas une montagne en quelques enjambées.
    Il est bien plus efficace d’avancer progressivement, et à son rythme, en gardant une proportion effort/plaisir bien proportionnée.

    Ceci dit,ça ne vous empêche pas de choisir, un morceau actuellement « injouable » pour vous comme objectif.
    Il suffira de vous faire accompagner par quelqu’un qui pourra structurer votre apprentissage dans le temps.

    Et la qualité indispensable à toute progression, c’est, comme le souligne Edouard, la patience !

  3. serge sur 24 février 2014 à 21 h 32 min

    Merci pour tout ces conseils au débutant à la guitare je pratique depuis une année sa fait du bien
    je progresse lentement mais assez pour évité d’être dégoutté

  4. Justine sur 25 décembre 2013 à 13 h 39 min

    Merci beaucoup pour ces conseils pour bien débuter à la guitare. Je suis novice en la matière mais je pratique le violon et le piano et grâce à vous je ne risquerai pas de tomber dans ces pièges !

  5. Guillaume sur 29 novembre 2013 à 18 h 29 min

    Article très intéressant !!

    En effet, la pire sensation qu’un musicien puisse ressentir durant son parcours musical est la frustration, et cela passe par un certains nombre de points …

    Il faut savoir que la musique n’est pas un don, mais s’apprend et se travaille au quotidien, elle repose sur un ensemble de « piliers » fondamentaux comme le rythme, la technique, la théorie, l’harmonie ou bien l’oreille …
    Et pour une compréhension musicale et des résultats rapides et efficaces, chacun de ces critères doit être travaillé, et ce de manière progressive avec des exercices ciblés et évolutifs, le tout structuré dans un plan de travail.

    Le problème est que bien souvent, la plupart des guitaristes n’ont pas de structure de travail destinée à développer tous ces piliers et font reposer leur progression sur l’apprentissage de morceaux, et donc reproduisent des choses, lorsqu’ils y arrivent, sans réellement les comprendre !
    Cette pratique très fréquente vient par manque de connaissances et/ou de recul, ce qui est normal lorsque l’on débute la guitare.

    L’apprentissage d’un morceau doit être une finalité, pas l’objet principal d’un quelconque développement.

    C’est pour cette raison qu’un professeur compétent demeure la clé pour atteindre l’objectif musical que l’on s’est fixé !
    Il est là pour vous dire quoi faire, comment, pourquoi, à quelle fréquence, comment faire évoluer votre travail etc …

    Le plus cruel en musique, c’est que le plaisir est le résultat d’un travail précis, ciblé et acharné.

    Musicalement,
    Guillaume.

  6. Wildjack sur 23 septembre 2013 à 18 h 00 min

    Je suis en acord avec l’article et les deux réponses. En plus pour me divertir j’apprends le violon de cette façon j’alterne et je ne m’ennuie jamais. Évidemment je progresse lentement mais assez facilement.

  7. stephane sur 9 septembre 2013 à 8 h 22 min

    moi ce que je fais à la fin, c’est que je fini toujours part un morceau qui me plait, et surtout que je réussi, pour le moral c’est très bien. Cela évite d’être dégoutté de la guitare.

    • Christophe sur 7 octobre 2015 à 10 h 01 min

      Excellente technique !

  8. Rachid sur 29 août 2013 à 21 h 37 min

    J’ai bien aimé ce petit appendice concernant la guitare et ses pièges.

    Mon expérience m’a apprit qu’il faut prendre son temps pour apprendre un morceau difficile.
    Voici les étapes telles que je les applique:

    Il faut d’abord bien l’intégrer le morceau (mesures et mélodie) (Essayer au besoin de le chanter, ça demande du temps mais ça marche)
    Ensuite n’apprendre à jouer (lentement) que l’essentiel du morceau (la structure principale, et surtout les solos).
    Dés qu’on a complètement appris la base, intégrer progressivement les parties difficiles.
    Pour moi, ça marche bien, et j’ai appris pas mal de morceaux comme ça.

    Merci de me permettre de donner mon avis.

Laissez un commentaire